Les émissions de CO2 continuent daugmenter malgré la crise

first_imgLes émissions de CO2 continuent d’augmenter malgré la criseSi la crise économique a engendré une diminution des émissions de gaz à effet de serre issues  de la production industrielle occidentale, la tendance demeure à l’augmentation à l’échelle mondiale. Selon un rapport réalisé par l’Administration américaine d’information sur l’énergie (EIA), la croissance économique de la Chine a compensé la chute des émissions occidentales.Rapportées par LesEchos.fr, les dernières statistiques de l’EIA font état pour 2009 d’une diminution de 8,18% par rapport à 2006 des émissions engendrées aux Etats-Unis par la combustion des hydrocarbures et du charbon. En Europe, c’est une chute de 8,60% qui a été observée. À lire aussiQuand la poussière de charbon d’une mine explose soudainementCependant, à l’échelle mondiale, les émissions de CO2, accusent une augmentation de 5,2% pour cette même période. C’est en grande partie à la Chine qu’est attribuée cette tendance, les émissions du pays ayant augmenté en 2009 de 32,5% par rapport à 2006. Une croissance représentant 1.893 millions de tonnes de CO2. Toutefois la Chine n’est pas le seul pays responsable de cette augmentation des émissions mondiales de gaz à effet de serre. L’Inde a elle aussi vu ses émissions croître entre 2006 et 2009, de plus 24,9%.Il est important de noter que ces statistiques prennent uniquement en compte les émissions engendrées par la combustion d’hydrocarbures, de gaz naturel et de charbon pour la production d’énergie, et non celles issues de la déforestation ou le méthane produit par le bétail.Confirmant la place de la Chine en tant que plus gros émetteur de gaz à effet de serre, cette étude rappelle l’importance pour le pays de mettre en oeuvre une politique de réduction de ses émissions de CO2, dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. L’année dernière, la Chine a annoncé sa volonté de réduire ses émissions de 40 à 45% par unité de croissance économique d’ici à 2020, et ce, par rapport à leur niveau de 2005. Toutefois, le pays refuse de voir cet objectif devenir contraignant.Le 1 février 2011 à 17:18 • Emmanuel Perrinlast_img